Archives mensuelles : juin 2013

Climat : un maître-mot du XXIe siècle

Publié le 23 juin 2013 par Patrick ROUSSEL

CLIMAT :
un maître mot du XXIe siècle

Synopsis :

Le chaos climatique dans lequel nous sommes entraînés est un effet de l’action humaine, c’est que nous dit le GIEC. Les climato-sceptiques, ceux qui pensent que le GIEC se trompe, disent que nous sommes dans un cycle et qu’il n’y à rien à faire au final de d’accepter. J’ai tenu à revoir le climat sous un regard goethéen.

Ma réflexion m’a entraîné au-delà de ce que je pensais initialement. J’ai ainsi pris conscience de l’importance majeur de la présence d’eau surnuméraire et fossile. J’ai ensuite pu poursuivre en décrivant d’une manière inattendue pour moi les rapports entre les acteurs du climat, la place de l’humain. Lire la suite

La grêle et la neige

Publié le 21 juin 2013 par Patrick ROUSSEL

Les circonstances météo sur un axe Chambéry Genève de ce jeudi 20 juin 2013, me poussent à émettre une réflexion sur la différence grêle neige. (J’étais sous la grêle !!!)

On trouve dans la littérature beaucoup de renseignement sur la structure en pelure d’oignon du grêlon (Wiki Grêle) et la structure rayonnante de la neige (Wiki Neige).

Gare à la grêle car le grêlon agressif grave la carrosserie ! (Répéter 10 fois de plus en plus vite comme une averse de grêle)

La neige nous surprend généralement par :

l’ambiance de paix qu’elle dégage (voire de joie quand elle ne dure pas…),
sa légèreté, sa fantaisie propre et la fantaisie qu’elle engendre surtout chez les enfants,
son rayonnement ciselé généralement plan dans l’unicité du flocon,
ses agglomérats qui sont généralement d’un flegme étonnant,
son aspect gommant sur les accidents du paysage, Lire la suite

Vous avez dit « nucléaire » ? (avec message pour AREVA)

 

Chers lecteurs, voici un billet hors thème du mois.

Le nucléaire… : il y aurait tant à dire sur ce sujet que je préfère généralement me taire.

Mais l’augmentation prochaine des tarifs edf soit disant justifiée par la couverture des frais de fonctionnement m’a poussé un peu à réfléchir sur la question de la production d’électricité à partir du nucléaire dont se charge directement edf (et éventuellement de façon indirecte avec son partenaire areva qui installe son EPR en partie sur nos deniers pour pouvoir faire de gros profits peut-être bien sans avoir à couvrir des frais de fonctionnement, de démantèlement, etc. bref je ne sais pas trop quels sont les accords edf erdf areva état).  edf ne fait pas tout mais sous-traite à des entreprises qui vendent leur services et empochent les bénéfices…

Sur le site edf on trouve :

« EDF prend en charge la totalité de ses déchets radioactifs depuis la mise en service de sa première centrale nucléaire. Pour les gérer, l’entreprise a toujours appliqué quatre principes qui permettent de réduire les déchets et de protéger l’homme – aussi bien le public que les salariés – et l’environnement. »

C’est faux, ou alors edf c’est nous… Lire la suite