Archives mensuelles : novembre 2013

Cerveau, conscience et je : le manche, la lame et l’artisan

(Cet article fait suite à celui-ci : Utilise-t-on notre cerveau ? )

Au lieu de chercher dans mes propres travaux d’entrelacs pour faire une photo, je suis tombé sur ce site magnifique en cherchant un image toute prête. (En cliquant sur l’image on atteint le site, merci à son auteur.)

Être conscient c’est percevoir dans la veille ce qui agit sur nous et pouvoir l’exprimer par des mots, des gestes, des pensées, etc. Le cerveau sert à ça et à quelques fonctions que je qualifierai de routinières ; mais sur tout ce qu’il fait, moi, je n’ai guère d’emprise !

Pour l’heure, ce qui pense, ce qui s’exprime, ce qui est conscient est  »je », pas mon cerveau.  »Je » profite de lui, comme  »je » profite de ses sens pour apprécier le monde et savoir que  »je » existe, et aussi comme  »je »profite de sa volonté pour modifier son environnement ou bien, en allant vers l’intérieur, pour satisfaire, guérir, son corps de chair, comprendre qui  »je » est.

La conscience est alors l’espace que ‘je’ est capable d’embrasser.

Nous voilà bien avancés ! Au cerveau physique, matériel, facile à disséquer j’oppose l’être conscient, être que la loupe puissante, même la plus puissante, celle de la physique quantique, n’a pas (encore ?) réussi à trouver.

Évidemment, trouver une aiguille dans une botte de foin, ce n’est pas facile, surtout si elle n’est pas métallique mais organique. À l’impossible nul n’est tenu… mais trêve d’adages, le sujet est plus important ! Lire la suite