La place de l’humain dans la nature

Photo de Clément Viala

D’autres images sur ce lien (nouvel onglet)

Merci à Mr Mondialisation (un internaut facebookien, qui a un énorme courage)…  Je suis entré dans la discussion à propos de ces images, et  en voici le fil.

Mr Mondialisation :

Les dernières photographies de Mars ? Le sable fin d’un quelconque désert à l’autre bout du monde ? Non, ces images viennent simplement de France, dans le Bassin d’Arcachon. Capturées par Clément Viala, photographe français, ces clichés uniques exposent La Dune du Pilat juste après la tempête du 11 janvier dernier. Une zone élue récemment 2nd plus belle plage du monde.

« Il est important de ne pas oublier que la nature est toujours plus belle sans l’homme » nous exprime en privé Clément Viala. Voilà pourquoi le photographe parcours la Dune après chaque tempête depuis des années à la recherche de ces clichés uniques. Un régal pour les yeux.

PR  (votre serviteur, ayant relevé la phrase en italique gras) :

Le problème est que l’homme était là, derrière l’appareil.

La nature saurait-elle s’en passer ? C’est lui qui peut la révéler, et un être qui n’est pas révélé par un autre d’une manière ou d’une autre arrive-t-il à vire longtemps ?

Toute la question est là : jusqu’où la nature aurait-elle son sens sans l’humain ?

Enlevez le spectateur à l’œuvre d’art, elle ne pourra jamais le « devenir » fut-elle l’œuvre la plus grande jamais réalisée.

Avalanche de trois réponses à mon commentaire ci-dessus :

KC : Elle ne serait pas souillée. Elle ne serait pas détruite ni mutilée ni gâchée… Elle ne serait pas en train de mourir. Voilà en tous cas, ce qu elle ne serait pas si l homme n était pas là.

 

JH : La nature porte bien son nom, elle est nature sans avoir besoin de nous ! Et n’oublions pas que nous ne sommes pas les seuls êtres vivants sur cette planète, ce serait orgueilleux que nous soyons seuls capables de sentiments.

 

MV : Pas besoin d être révélée, la Nature se suffit à elle même… et s’auto-respecte… donc elle a conscience qu’elle est précieuse…

PR :

Merci à K, J, M.

J’ai longtemps pensé comme vous mais mon travail à au contact de la nature intime et permanent m’interroge bien au-delà de ce que je pensais… avant.

Nous sommes responsables de notre maison mais on se comporte comme des clients d’hôtel, ou pire comme ces blattes qui écœurent bien des gens mais ont aussi et largement le droit de vivre en profitant des conditions offertes.

Je sais que mon discours hérisse le poil chez nombre de personnes qui sont outrées, scandalisées, blessées de voir l’irresponsabilité humaine. Mais je rappelle alors toujours volontiers que l’humain est en chemin d’évolution… et pas la nature (ou alors à un rythme très différent du nôtre) !

L’humain est conscient et doit produire des actes conscients.

De plus en plus d’humains se comportent en humains, comme vous sans doute, mais la solution est bien trop facile pour la majorité d’entre eux de se laisser porter par le fouet doucereux (technologie, nourriture facile et pas cher, médicament  »à la noix », etc.) de quelques magnats infâmes et autres potentats prétentieux et égoïstes qui se sont posés sur les hauts sièges de la finance.

Ne confondons pas nos sentiments intimes avec l’impression générale, je pense malgré tout que l’humain est sur la bonne voie (sinon ce sera la fin de cette civilisation et la planète dans sa pérennité s’en remettra peut-être plus vite que lui).

Prendre conscience de la très récente prise de conscience (vidéo d’avril 1974 !!!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *