Mot de l’auteur

Patrick ROUSSEL : labospr@gmail.com

Région : France/Haute-Savoie/axe Annecy-Genève : Saint Martin Bellevue


 

Conseiller en écologie, chercheur en physique du Vivant, enseignant, etc.
j’aime à revisiter les choses pour les faire miennes.

Ainsi je passe à travers bien des domaine, fuyant la spécialisation personnelle pour englober les données actuelles si performantes mais trop centrées sur elles-mêmes.

Le Réel n’est pas l’affaire d’un seul regard ou d’une regard prépondérant Le Réel est l’affaire d’une composition non exhaustive de tout ce qui nous impressionne d’une part et d’autre part de ce qui nous échappe.

Et ce qui nous impressionne n’est pas, heureusement, du seul ressort de la physique qui ne s’occupe pour sa part que de ce qui est purement physique. Mais même ce purement physique qu’elle décrit en ses travaux, la physique n’est pas sûre de pouvoir en faire le tour, c’est du moins l’enseignement que je tire de mes lectures sur la physique quantique.

La physique décrit une part de la part physique du monde, elle décrit sa part matérielle… omettant sans cesse le Vivant qu’elle croit pouvoir circonscrire en les filets de la matière.

C’est pourquoi après des études très matérialiste et à mon sens réductrices je me suis tourné vers le physique (= la nature), plus large, plus enveloppant, plus porteur. Après plus de 15 ans de cet exercice j’en suis arrivé à me former en écologie. Mais même-là ma curiosité n’es pas satisfaite !

Alors je pratique une recherche expérimentale sur des notions fondamentales que peuvent rassembler des phénomènes particuliers que sont les phénomènes atypiques. Et là, ma curiosité est transportée ; elle m’ouvre un champ de perception bien plus vaste que la physique et l’écologie sur la compréhension du Réel. Mais le chemin ne fait que commencer ; et avec mes collaborateurs nous appelons cette science : physique du Vivant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *