Archives du mot-clé carbone fossile

Vous avez dit « puits de carbone » ?!!!

morceau d'anthracite

Anthracite (93-97 % de carbone)
densité 1,5
capacité calorifique : 34 000 kJ//kg

 

Pour fixer du carbone il faut l’absorber. Tous les organismes vivants faisant la photosynthèse font cela, on dit qu’ils sont autotrophes, c’est-à-dire qui font leur matière organique eux-mêmes à partir de matières inorganiques (eau, sels minéraux et gaz carbonique). Soit ! Ceux qu’on appelle hétérotrophes mangent le déjà vivant pour faire leur matière organique et ils respirent, c’est-à-dire rejettent du gaz carbonique.
Le seul moyen de faire baisser le taux de carbone dans l’atmosphère est de le piéger et de le renvoyer là d’où nous le sortons ! Toute alternative environnementale, appartenant à la biosphère est caduque à très court terme.
La salade a fixé du carbone. Je la mange, je pète, je rote et j’expire je libère illico du carbone par ses voies-là et j’en fixe une partie pour mon corps, pour mon énergie de tout à l’heure, moment où je libèrerai du carbone en différé… Voyons cela.

Lire la suite

Share Button

Contribution à la COP21 : et l’eau dans tout ça !

Cet article aurait pu se nommer autrement, disons que son sous-titre est :

Quand la notion d’Énergie masque celle de Vie.


« L’offre pétrolière mondiale s’établit à 84 millions de barils par jour soit 1.042 barils par seconde ou l’équivalent de 165.600 litres par seconde. » (Source : Planétoscope)

Que fait le GIEC ?


Regardons la consommation de carburant en France depuis le 1er janv. 2015 (en litreS).

Retenons la valeur de 6 milliards de litres soit 6 millions de m3.   Montons une approximation des produits délivrés à l’issue de la combustion de l’octane, le composée principal de l’essence, sur la base de l’équation-bilan suivante :  

1 C8H18 + 12,5 O2 → 8 CO2 + 9 H2O

    Lire la suite

Share Button