Catégories
académisme culture Physique quantique

Et si…

Je n’ai pas suivi la première vidéo en bas de l’article et qui titre : « ET SI LA MORT N’EXISTAIT PAS – Le film (Partie 1) » mais c’est elle qui a suscité cet article.

Inutile de jouer sur les mots, la mort existe… et c’est une chance ! Tout dépend de quoi on parle… C’est à cela qu’une amie, Béatrice, m’a rétorqué à très juste titre vu sans doute mon jugement un peu hâtif regarde le documentaire, la science avance. Bien sûr qu’elle existe sur le plan physique mais ils en parlent en terme de conscience. Comme pour tous ces documentaires, les titres sont comme un produit de gondole, sensationnel, mais la réalité du documentaire est autre.

Si le titre ne correspond pas à ce qui est dans le détail, c’est que le titre est faux ou bien qu’il est là pour allécher le client…

Bref

J’avoue : j’ai du mal avec tous ces « trucs » appuyés sur l’argumentaire scientifique, et de plus quand je vois les physiciens qui parlent dans le film, je ne doute pas de leur bonne « foi » qui attise des « croyances » estampillée science donc « vérité »… et en fait je parie qu’ici ça nous ramène à des « preuves » « quantiques », preuves qui pour moi relèvent uniquement de théories, pas du Réel. Je crois avoir trop souvent essayer d’accorder du crédit… sans trouver matière à compenser ; il est toujours un moment où l’on renâcle.

On est en train d’inventer notre réalité, pas de se connecter au Réel. Il y a eu un virage de la science en 1905… virage auquel je n’adhère pas malgré l’aspect extrêmement séduisant de la chose en terme d’intellect. Il me semble que plus on avance, plus on s’éloigne des véritables champs du Réel. C’est une impression… mon intellect n’est pas en adéquation avec mon ressenti de l’expérience humaine, grandeur nature, de la vie, et donc le reste me concerne peu, ou alors par … jeu !

Regardons « WHAT THE BLEEP DO WE KNOW – the movie (seconde vidéo en bas) si on veut s’occuper. C’est incompréhensible en grande partie peut-être mais, ce qui est surtout intéressant c’est que la science académique c’est donné du mal pour tout démonter. C’est peut-être convaincant mais ce n’est pas ainsi que les hommes vivent… (troisième vidéo en bas d’article) enfin je veux dire que la science voit les choses qu’elle explique…

Or c’est le fruit qu’elle a engendré et dans lequel elle-même joue le rôle du vers qui mange le fruit qu’elle a engendré… La science est devenue la pseudoscience qu’elle critique (comme ça, ça laisse un peu d’espoir pour ceux qui ont été critiqués – homéopathie par exemple).

Objectivement la science n’explique fondamentalement rien, elle propose une interprétation du Réel qu’elle appréhende, c’est-à-dire une, sa réalité, et elle cherche à TOUT calquer sur le modèle choisi qu’elle en tire, le modèle d’actualité (ici et maintenant, le modèle quantique).

Expliquer signifie déplier ; la science déplie le monde à l’aune de son regard et attend que ses conclusions soient remises en cause par quelque chose sur quoi elle peut s’appuyer pour accepter la remise en cause et revoir la copie.

Ce quelque chose ne peut être donc qu’un argument qu’elle peut comprendre, une équation par exemple… car ce qu’elle affirme jusqu’à maintenant (moins tous les verbes mis au conditionnel) est déjà validé, accepté sinon par le plus grand nombre au moins par le nombre le plus visible.

Voilà, je vous confie des heures de vidéo avec des commentaires très intéressants de la part d’éminences qui plaident pour leur chapelle (comme je le fais moi-même) avec conviction. Que chacun s’interroge et se dise : « je comprends parfaitement l’argument et j’y adhère » puis passe à l’étape suivante en renouvelant la démarche : il est inutile d’aller plus loin si l’argument proposé ne tient pas ou plus la route pour vous.

Share Button